COELIOSCOPIE

La Cœlioscopie consiste à examiner, sous anesthésie générale, l’intérieur de l’abdomen et en particulier l’utérus, les ovaires et les trompes à l’aide d’une caméra de quelques millimètres introduite par une petite incision au niveau du nombril.

Pour permettre une bonne vision, du gaz carbonique est insufflé dans l’abdomen.
La visualisation se fait sur un écran relié à la camera.

Les actes opératoires sont pratiqués grâce à la mise en place d’entrées supplémentaires au niveau de l’abdomen d’un diamètre habituel de 5 mm permettant le passage de tous les instruments nécessaires.
La cœlioscopie permet de rechercher une anomalie indécelable par d’autres moyens comme des séquelles d’une infection génitale ou une endométriose. Au cours de cette intervention, le bon fonctionnement des trompes est vérifié par l’injection dans l’utérus d’un liquide coloré que l’on peut voir sortir par l’extrémité des trompes (« épreuve au bleu »).

Le chirurgien peut réaliser si nécessaire un geste chirurgical pour traiter une grossesse extra-utérine, un kyste de l’ovaire, une endométriose, des adhérences ou pour réparer une trompe.

Chirurgie de la fertilité

HYSTEROSCOPIE

L’hystéroscopie est une intervention, réalisée le plus souvent sous anesthésie générale, permettant de visualiser directement l’intérieur de la cavité utérine afin de préciser le diagnostic et les possibilités de traitement (hystéroscopie diagnostique).

Un tube muni d’une optique est introduit par les voies naturelles (col de l’utérus) et un liquide est injecté dans la cavité utérine pour permettre sa visualisation.
L’hystéroscopie opératoire peut permettre de traiter certaines anomalies de la cavité utérine (fibromes, polypes, anomalies de la muqueuse, cloisons, synéchies…) à l’aide d’instruments toujours par les voies naturelles.

De même, une biopsie sous contrôle hystéroscopique peut être réalisée afin de prélever et de faire analyser la muqueuse utérine.
Il est parfois possible de combiner l’hystéroscopie à une cœlioscopie au cours de la même anesthésie afin de réaliser un bilan complet d’infertilité.