ETAPE FIV – PONCTION – EMBRYONS CONGELES

Quels sont les risques liés au traitement de la FIV et à la ponction ?

Ces réponses vous sont apportées lors de la consultation d’explication de la FIV par le médecin qui vous suit. D’ailleurs, lors de la mise en place du dossier, vous devez signer et nous remettre une fiche où tous les risques sont décrits. Bien sûr, il s’agit de risques généraux, n ‘oubliez pas que chaque cas est unique. Par exemple, toutes les patientes ne sont pas à risque de faire une hyperstimulation ovarienne.

J’ai décalé mon horaire d’injection, est-ce grave ?

Pendant toute la stimulation, vous devez, sauf contre ordre du médecin, fixer l’horaire qui vous convient entre 20h et 22h et vous y tenir. En cas de décalage de quelques minutes, ne vous inquiétez pas et faites l’injection dès que vous vous en apercevez.

Pour le déclenchement de l’ovulation en prévision de la ponction d’ovocytes, vous devez impérativement respecter l’horaire qui a une incidence sur votre heure d’intervention. Cette situation ne doit pas arriver. Si elle arrive, prévenez-nous par téléphone.

Comment faire si mes règles arrivent le samedi ou le dimanche ou un jour férié ?

Pas de panique ! Ne commencez surtout pas les injections de stimulations tant que nous ne vous avons pas vue.

1/ Si vous êtes en protocole FIV, continuez votre traitement de préparation (provames ou décapeptyl ou synarel) et prenez un RDV d’échographie sur doctolib dans les 5 jours qui suivent. C’est le médecin qui vous fera l’échographie de démarrage qui décidera du moment du démarrage des injections. S’il n’y a aucune place sur doctolib, utilisez la fiche contact, nous vous donnerons un RDV.

2 /Si vous êtes en stimulation simple et en insémination, prenez un RDV d’échographie au maximum le jour du cycle où les injections doivent être débutées (si sur l’ordonnance, il est noté que la stimulation doit débuter à J4, prenez RDV entre J1 et J4).

S’il n’y a pas de place sur doctolib, envoyez nous un message via la fiche de contact.

3/ Si la stimulation doit commencer entre J1 et J2, passer directement par la fiche contact. Nous vous donnerons un RDV dès le 1er jour ouvré suivant

Quand dois-je commencer mes piqûres ?

Votre médecin référent vous a fait un schéma, relisez le. Ne commencez pas vos injections tant que nous ne vous avons pas vue.

1/ Si vous devez préparer votre cycle par du provames, celui-ci se commence entre le 18e et le 25e jour du cycle en fonction des cas. Le jour du début est noté sur votre  tableau. Sous provames, vos règles reviennent, c’est normal ! 

nous aurons déjà fixé un  RDV d’échographie de démarrage après l’arrivée de vos règles.  Surtout n’arrêtez pas le provames. C’est le médecin qui fait l’échographie qui décide de la date d’arrêt.

2/ Si vous devez préparer votre cycle par du décapeptyl, de la même façon, commencez les injections au jour du cycle indiqué sur votre dessin. Vous viendrez ensuite au rendez vous programmé après l’arrivée des règles sous décapeptyl. Le décapeptyl doit être poursuivi, ne l’arrêtez surtout pas.

Mes règles sont arrivées, dois-je commencer mes injections le soir même ?

NON.  Vous attendez la validation en échographie (rendez généralement prévu dans les jours suivants le début des règles) avant de commencer, continuez le traitement en cours (si vous en avez un) en attendant l’échographie.

Dois-je faire des prises de sang à chaque étape de ma stimulation ?

Regardez votre tableau. Pour le 1er RDV en début de cycle, il n’y a pas de prise de sang. Pour toutes les autres échographies, une fois les injections demandées, faites une prise de sang avant de venir ou juste après. Vous n’avez pas besoin d’être à jeun.

Je suis en cours de stimulation, j’ai fait mes bilans ce matin mais je n’ai pas les consignes pour ce soir

Cette situation relève presque de l’impossible.

Vérifiez vos documents, le tableau de stimulation vous a été remis avec les consignes pour le soir même et les jours suivants.

Vérifiez votre portable et celui de votre conjoint, certains praticiens vous envoient un texto soit pour confirmer leurs consignes du matin après avoir reçu votre bilan soit pour les changer.

Enfin, si vous n’avez ni fiche de stimulation imprimée le matin même, ni texto, envoyez un message par texto au médecin qui vous a vu le matin même. Si vous n’avez pas son portable, vous avez certainement celui de votre médecin référent. Envoyez lui un message, il transmettra.

Si vous n’avez aucun numéro, appelez la Clinique St George et demandez leurs de vous passer le médecin qui vous a vu le matin même (le standardiste vous mettra en relation). Si vous tombez sur notre répondeur, rappelez la clinique et demandez à parler à un autre médecin de l’équipe ; nous sommes 4 (Dr Verger, Dr Schumacker, Dr Mialon et Dr Fatfouta).

Si vous n’arrivez à joindre personne, passez par la fiche contact et envoyez nous un mail.

Il est tard et je n’ai plus de produit pour faire mes injections ?

Le Centre Matisse et la Clinique Saint George ne peuvent pas vous délivrer de médicaments car ils n’en n’ont pas.

Appelez toutes les pharmacies de garde dans le 06 et le 83  pour leurs demander si elles ont le produit que vous souhaitez ou bien un équivalent. Apportez leur l’ordonnance initiale, nous leur transmettrons une ordonnance par fax pour régulariser le lendemain.

Si vous n’avez rien trouvé et qu’il vous reste un fond de produit, même en quantité insuffisante, injectez la ! Si vous n’avez rien trouvé, ne faites rien.

Contactez nous dès le lendemain matin pour connaître la suite à donner et les solutions que nous pouvons envisager.

Il est très important de vérifier vos stocks dans le frigo et d’anticiper les traitements sur au moins 72h pour éviter ces situations (surtout le week-end). Refaites un point « stock » avant chaque RDV pour que les ordonnances puissent vous être faites et les médicaments délivrés.

La consultation d’anesthésie avant ma ponction est-elle obligatoire ?

Oui, absolument. Elle doit être datée de moins de 6 mois. Si elle a plus de 6 mois, un nouveau RDV doit être fixé.

De quel type d’anesthésie vais-je bénéficier ?

Il s’agit d’une sédation légère, vous respirerez spontanément comme si vous dormiez mais vous ne vous vous en souviendrez pas et ne ressentirez ni stress ni douleur.

Quelles sont les précautions à prendre le jour de la ponction après l’anesthésie générale ?

La patiente devra tout d’abord consulter un anesthésiste. Elle devra rester à jeun le jour de la ponction. Généralement, après la ponction, elle restera en hospitalisation de jour jusqu’à la fin de la matinée. Elle pourra ensuite repartir chez elle accompagnée et ne pas rester seule ce jour là (la conduite est interdite après l’anesthésie générale).

La ponction est-elle douloureuse ?

Non puisqu’elle est pratiquée sous sédation. Vous ne sentirez rien. Au réveil vous pourrez sentir une douleur comme lors des règles.

Quand dois-je contacter la clinique pour ma ponction d’ovocytes ?

Le gynécologue vous a remis une fiche avec l’horaire de déclenchement et de ponction. Il se charge de transmettre votre dossier à la clinique avec l’horaire. Vous n’avez aucune démarche à faire ni à contacter la clinique.

Madame, présentez vous au bureau des admissions à jeun (ne pas boire, ne pas manger, ne pas fumer) depuis la veille minuit, Monsieur, présentez vous, à la même heure, au laboratoire FIV pour votre recueil. Vous retrouverez votre compagne en chambre après sa ponction.

Combien de jours d’abstinence dois-je avoir avant la ponction ?

Entre 2 et maximum 5 jours  d’abstinence

Est-ce que ma compagne peut m’accompagner pour le recueil ?

Oui ; il faudra informer l’équipe afin que les procédures de recueil soient bien respectées.

Le recueil de sperme peut-il se faire à domicile ?

Lors des FIV ou IAC, le recueil ne se fera jamais en dehors du laboratoire. Toute demande sera systématiquement refusée pour des raisons de contrôle d’identité.

Comment se passe l’hospitalisation ?

 Le médecin qui vous a vue pour la dernière échographie vous a donné un horaire de convocation à respecter ABSOLUMENT. 

Madame , RDV aux admissions de la Clinique St Georges avec la liste des documents suivants : pièce d’identité, feuille de stimulation, devis signé, résultats de votre PCR COVID, la copie de la consultation d’anesthésie qui vous a été remise lors de votre consultation avec l’anesthésiste.

Au même moment, monsieur doit se présenter au laboratoire pour le recueil de spermatozoïdes. Il apportera sa carte d’identité, le consentement signé et tous les documents relatifs au COVID.

Après l’intervention, madame rejoindra la salle de réveil quelques instants puis sa chambre. Le médecin qui a fait la ponction passe vous voir avant votre sortie.

Combien de temps resterai-je hospitalisée pour ma ponction ?

Vous êtes admise en ambulatoire, l’hospitalisation dure la demi-journée et toujours le matin (entre 7h30 et 14h environ). Le médecin qui a réalisé l’intervention passe vous voir en chambre après avoir terminé son programme complet et autorisera votre sortie. 

Obtient-on des ovocytes à chaque ponction ?

Non, il arrive dans de rares cas qu’une ponction de donne pas d’ovocytes. Cela peut se produire, par exemple, si l’injection de déclenchement a mal été effectuée. Votre médecin recherchera toujours la raison à cet accident.

Mon compagnon doit-il être présent le jour de ma ponction ?

Oui, il doit venir faire son recueil de sperme. S’il a des paillettes congelées, cela ne change rien, il doit passer présenter sa carte d’identité au laboratoire qui procèdera à la décongélation des paillettes.

Cependant, il pourra s’absenter tout de suite après pour des raisons professionnelles. Il faudra une autre personne de votre entourage pour vous ramener à votre domicile.

Obtient-on des embryons à chaque tentative ?

Non, malheureusement, certaines FIV ne donnent aucun résultat. Il reste toujours la possibilité́ de passer à une technique différente pour obtenir de meilleurs résultats. Cette question ne pourra être discutée qu’avec votre médecin référent le temps d’une consultation.

Les embryons congelés résistent-ils toujours à la décongélation ?

Non, il arrive que certains ne résistent pas au changement de température. Rassurez-vous, cette situation est peu fréquente !

Comment décide-t-on des embryons à congeler ?

Le médecin biologiste observera l’évolution de vos embryons et fera le tri. Nous ne transférons et congelons que des embryons qui ont des chances de vous donner une grossesse. N’oubliez pas que nous sommes limités en nombre de tentatives donc autant les optimiser.

J’ai mal au ventre suite à une ponction, est-ce une hyperstimulation ?

1/ Avant la ponction, le médecin constate entre  l’échographie et la prise de sang s’il existe une hyperstimulation et il vous en parle. De même le jour de la ponction lorsque le médecin passe vous voir en chambre.

2/ Cependant, l’hyperstimulation peut se développer secondairement à la ponction ou au transfert avec de fortes douleurs et un abdomen qui gonfle. Habituellement l’hyperstimulation s’améliore rapidement et sans séquelle mais vous devez nous contacter pour être examinée au cabinet.

Ma stimulation pour FIV peut-elle être annulée en plein milieu ?

Oui, si le médecin juge que la réponse est insuffisante. Chaque tentative est précieuse car le nombre est limité ; ainsi, malgré la déception des couples, nous pouvons faire le choix de stopper pour mieux recommencer si cela vaut la peine.
Si vous tombez malade en cours de stimulations nous annulerons également la tentative.

Mes ovaires n’ont pas bien répondu à la FIV. Est-ce terminé ?

Chaque cas est particulier. A l’annulation de votre tentative, un RDV vous a été donné en consultation avec votre médecin afin d’essayer de trouver d’autres solutions.

Votre dossier passe souvent en staff multidisciplinaire pour donner une décision la plus collégiale possible sur vos chances de grossesse et voir si une nouvelle tentative st opportune.

Le transfert d’embryon ou l’acte d’insémination sont-ils douloureux ?

Non, vous ne sentirez quasiment rien. 

Quelles sont les consignes à respecter le jour du transfert d’embryon et les suivants?

* Pour le jour du transfert embryonnaire (Il peut être réalisé entre 2 et 6 jours après la ponction).

  • Ne venez pas à jeun : Prenez votre petit déjeuner habituel
  • Prenez le traitement prescrit pour le protocole : progestérone voie vaginale, provames (oral ou vaginal), prednisone, aspégic etc… en fonction de votre dossier.
  • Eviter de vous parfumer, de mettre du déodorant, d’utiliser du rouge aux ongles (solvants délétères pour l’embryon)

* Après le transfert d’embryon :

  • Ayez une vie normale sans excès d’activité physique.
  • Pas d’exposition à la chaleur (bains chauds / saunas / hammams), pas d’exposition solaire.
  • Activité sportive modérée autorisée (sauf indication contraire de l’équipe soignante).
  • Les rapports ne sont pas contre indiqués (sauf indication contraire de l’équipe soignante).
  • Contactez l’équipe soignante si vous êtes amenée à prendre d’autres médicaments que ceux prescrits par le centre.
  • Un syndrome d’hyperstimulation est possible (prise de poids rapide, ventre tendu, troubles du transit), contactez nous si ces symptômes survenaient.

L’équipe souhaite nous transférer un seul embryon à cause du risque de grossesse gémellaire. Mais nous n’avons pas peur d’avoir des jumeaux, au contraire ! Pourquoi décider pour nous ?

Beaucoup de couples en FIV souhaiteraient plutôt une grossesse gémellaire qu’une grossesse unique, parce qu’ils ont beaucoup attendu la grossesse et qu’ils se disent que cela ne se répétera peut-être pas. Les obstétriciens ne partagent pas ce point de vue, parce que les grossesses gémellaires augmentent beaucoup le risque de fausse couche tardive et d’accouchement très prématuré.
La grande prématurité expose au risque de perdre l’enfant ou de lui laisser un handicap sérieux.
​Pour ces raisons, les médecins préfèrent favoriser les grossesses uniques, en transférant un seul embryon, quand cette situation ne diminue pas les chances de grossesse.

Si d’autres embryons sont obtenus et de bonne qualité ils peuvent être congelés si qui augmentera de facto vos chances de grossesse sans augmenter les risques liés à la grossesse gémellaire.

L’équipe souhaite nous transférer un seul embryon à cause du risque de grossesse gémellaire. Mais nous n’avons pas peur d’avoir des jumeaux, au contraire ! Pourquoi décider pour nous ?

Beaucoup de couples en FIV souhaiteraient plutôt une grossesse gémellaire qu’une grossesse unique, parce qu’ils ont beaucoup attendu la grossesse et qu’ils se disent que cela ne se répétera peut-être pas. Les obstétriciens ne partagent pas ce point de vue, parce que les grossesses gémellaires augmentent beaucoup le risque de fausse couche tardive et d’accouchement très prématuré.
La grande prématurité expose au risque de perdre l’enfant ou de lui laisser un handicap sérieux.
​Pour ces raisons, les médecins préfèrent favoriser les grossesses uniques, en transférant un seul embryon, quand cette situation ne diminue pas les chances de grossesse.

Si d’autres embryons sont obtenus et de bonne qualité ils peuvent être congelés si qui augmentera de facto vos chances de grossesse sans augmenter les risques liés à la grossesse gémellaire.

J’ai eu un transfert d’embryon mais j’ai des saignements. Dois-je faire mon test de grossesse malgré tout ?

Oui, vous devez, même si vous saignez, faire votre test de grossesse au laboratoire à la date qui vous a été indiquée par le médecin transféreur (une ordonnance pour un test de grossesse vous a été remis ce jour là). On peut débuter une grossesse même si on saigne.

Faut-il rester allongée après le transfert d’embryons ?

Non, toutes les études ont montré que la position allongée de plusieurs minutes n’avait aucun effet sur vos chances de grossesse. Vous pouvez vous lever immédiatement.

Comment suis-je informée les jours qui suivent une ponction si des embryons ont été congelés?

  • Suite à la ponction, le médecin qui a réalisé le geste vient vous voir en chambre pour vous indiquer le nombre d’ovules prélevés. Il vous remet une fiche avec la date sur laquelle est notée le jour où le laboratoire vous appellera pour vous donner des nouvelles et réaliser votre transfert. 
  • En cas de décision de tout congeler, vous connaîtrez la date à laquelle le laboratoire vous appellera pour vous donner le nombre définitif.
  • Suite au transfert d’embryon frais, vous recevrez sous 10 à 15 jours à votre domicile un courrier vous donnant le résumé de la tentative et vous indiquant si des embryons ont pu être congelés. Pour des questions d’organisation au laboratoire, vous ne serez pas appelé donc vérifiez votre courrier !

Quand dois-je faire mon test de grossesse ?

Le jour du transfert d’embryon ou de l’insémination, une ordonnance vous a été remise avec la date (en général, 16 jours après l’insémination ou la ponction et 11 jours après le transfert d’un embryon s’il était au stade J5 ou J6).

J’ai eu un transfert d’embryon, je dois faire mon test de grossesse mais je saigne.

Faites malgré tout votre test et transmettez nous vos résultats. On peut débuter une grossesse et saigner.

Peut-on avoir une sexualité normale pendant le traitement, après la ponction et le transfert d’embryon ?

Oui, il est seulement nécessaire d’avoir quelques jours d’abstinence en raison du recueil de sperme du conjoint au moment de la ponction ou de l’insémination (entre 2 et 5 au maximum). 

Dans certains cas particuliers, nous vous demanderons d’avoir volontairement des rapports ou bien de vous abstenir (c’est à dire d’avoir des rapports protégés). Vous serez toujours informés si vous faites partie de ces cas particuliers

Vais-je avoir un traitement pour préparer mon transfert d’embryon congelé ?

La préparation médicale sera plus simple que pour la FIV. Même si nous décidons de réaliser un cycle naturel sans traitement, le suivi par échographies et prises de sang restera nécessaire pour décider du bon moment du transfert d’embryon.

Je suis en cours de traitement, à quel moment dois-je reprendre un RDV de consultation ?

En  insémination et en transfert d’embryon congelé, on convient en général de 3 tentatives à enchaîner avant de refaire un point en consultation. Il n’y a, en général,  pas besoin de refaire une synthèse entre 2 tentatives, on enchaîne. Lorsque vous arrivez au 3e essai, anticipez et prenez un RDV de consultation un mois après le début de la tentative. En cas d’échec, le RDV de debrief est déjà pris !

En FIV, si nous décidons d’un transfert d’embryon frais, le RDV est à prendre 5 semaines après le déclenchement de l’ovulation.

Si nous décidons d’une congélation totale, le RDV est à prendre 3 semaines après le déclenchement de l’ovulation.

Le test de grossesse suite à mon transfert d’embryon est négatif. Que dois-je faire ?

Tout s’est bien déroulé et pourtant vous n’êtes pas enceinte. Ne perdez pas de vue que vous n’y êtes pour rien !
Une fois qu’un embryon est transféré, c’est sa qualité génétique d’abord qui décide du résultat final même s’il était beau au microscope (qualité optimale entre 24 et 34 ans puis le taux de grossesse diminue avec l’avancée en âge). Il s’agit là de la limite de tous ces traitements. Il s’agit d’une étape et non d’un échec définitif.. 

S’il s’agissait d’un embryon frais, reprenez un RDV de consultation avec votre médecin (la date a d’ailleurs dû être déjà fixée avant la ponction).

S’il s’agissait d’un embryon congelé et qu’il vous en reste, reprenez un RDV en échographie afin de recommencer.

Au bout du 3ème échec de transfert, il faudra reprendre un RDV de consultation afin de nous laisser le temps de réétudier l’intégralité de votre dossier et mieux préparer la suite.

DONNEZ NOUS VOTRE AVIS

N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions, votre vécu mais aussi vos conseils !

Nous en tenons compte et grâce à cela, nous progressons dans nos qualités d’écoute et de conseil.

Notre travail repose à l’évidence sur une bonne maîtrise scientifique et technique, mais la part humaine est plus qu’importante dans notre domaine, vos conseils sont donc précieux pour nous faire progresser encore.

Pour donner votre avis et laisser vos témoignages, utilisez ce formulaire